Panier

Aucun produit

Expédition 0,00 CHF
Total 0,00 CHF

Panier Commander

29 / L'Inexistence sociale. Essais sur le déni de l'Autre

Vivianne Châtel (éd.)

234 pages, broché

2012, réédition de l'édition originale de 2007

Plus de détails


42,00 CHF

978-2-8271-1017-9

« Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité. » Et, « nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude ». Ainsi en ont décidé des Nations Unies en adoptant le 10 décembre 1948 la Déclaration universelle des droits de l'homme.

Et pourtant. Des millions d'esclaves dans le monde (et notamment au cœur même de la société occidentale), des millions de femmes hommes et enfants, victimes du trafic humain, des millions d'enfants hors des droits (enfants travailleurs, enfants soldats, enfants sans nationalité, enfants victimes de la prostitution, etc.), et environ trois milliards de personnes vivants avec moins de deux dollars par jour et en dessous de toutes les normes occidentales de vie digne; autrement dit, des millions de femmes, hommes et enfants dans le monde, condamnés à l'inexistence sociale, ruinant l'obligation contenue dans les Droits de l'homme, de leur éviter misère, violence et in-dignité.

Première ébauche de ce que pourrait être une sociologie des situations extrêmes, cet ouvrage vise à comprendre les mécanismes de l'inexistence sociale en s'appuyant sur des efforts de théorisation mais aussi sur une analyse de différentes expériences sociales (comme la clandestinité, l'itinérance, le travail des enfants ou encore le trafic des êtres humains…). A chaque fois, a été privilégiée une confrontation critique au concept d'inexistence sociale, révélateur de l'extrême fragilité de la condition humaine.

 

Les auteur-e-s:

Casimiro Balsa, Claudio Bolzman, Vivnanne Châtel, Françoise Digneffe, Sabine Dusch, Jacques Fierens, Bénédicte Manier, Alain Reyniers, Shirley Roy, Franz Schultheis, Marc-Henry Soulet