Panier

Aucun produit

Expédition 0,00 CHF
Total 0,00 CHF

Panier Commander

118 / L'Eglise de l'Esprit du Christ

Aron Fejérdy

La relation ordonnée du Christ et de l'Esprit au mystère ecclésial: une lecture de Vatican II

2014 374 pages, broché

Plus de détails


65,00 CHF

978-2-8271-1084-1

Le Concile Vatican II présente la relation du Christ et du Saint-Esprit dans l’économie du salut comme étant une relation d’unité ordonnée qui n’exclut pas une certaine réciprocité. L’Esprit opérant intérieurement dans les âmes est nommé à plusieurs reprises l’Esprit du Christ. Il est donné par le Christ, il conduit à Lui et accomplit son œuvre en général dans et par des éléments humains qui se réfèrent à l’humanité du Christ. Des documents de Vatican II et d’un certain éclairage que donne par contraste la pensée orthodoxe, il ressort que le lieu de cette profonde unité entre l’action de l’Esprit et l’action du Christ se trouve en quelque sorte dans le mystère de l’humanité du Christ. C’est la notion et la structure de l’instrumentalité, héritées des Pères grecs, qui s’avèrent particulièrement aptes non pas à expliquer, mais à rendre compte du rôle propre de l’humanité du Christ dans le don de la grâce aux hommes, et qui permettent de percevoir l’unité d’action du Christ et de l’Esprit. Nous constatons alors un concours harmonieux du Christ et de son Esprit dans la sanctification des hommes, dans et par l’humanité du Christ. C’est ainsi que l’action commune mais distincte du Christ et de l’Esprit dans le mystère de l’Église, tout en respectant l’analogie, peut être reformulée à partir de l’action et la présence de l’Esprit dans la sainte humanité du Christ. Le Corps mystique du Christ est oint de l’Esprit comme le Christ en son humanité l’a été et la participation de l’Église, par l’Esprit, à la mission du Christ va jusqu’à la participation à la transmission du Saint-Esprit Lui-même par l’Église. Il y a une certaine continuité entre l’humanité du Christ, remplie de son Esprit comme instrument du salut et l’Église, qui par le don de l’Esprit du Christ est sacrement universel du salut. Cette unité ordonnée entre le Christ et l’Esprit permet de considérer et de vivre dans une harmonie saine plusieurs aspects de la vie de l’Église qui sans cela pourraient être opposés.

 

Áron Fejérdy est prêtre du diocèse de Vác en Hongrie. Suite à ses études de théologie à Fribourg (Suisse), il a d'abord vécu son ministère pastoral comme vicaire dans une paroisse de Vác, et comme aumônier chez les sœurs cisterciennes de Kismaros. Actuellement, il est responsable du Séminaire Propédeutique du diocèse de Vác.