01 / La colocation ou l'art de la proximité distante

Emery, Stéphanie
2005 100 pages, broché

Plus de détails

978-2-8271-0992-0

Stéphanie Emery

La colocation ou l’art de la proximité distante

Collection: Lectures du social, volume 1

Si la colocation s'avère banale dans le monde estudiantin, elle interpelle par contre lorsque les cohabitants ont pour caractéristique d'avoir la trentaine, d'exercer une activité professionnelle et d'être de parfaits étrangers avant d'emménager ensemble. Comment justifier ce choix de vie singulier, alors que bien souvent la trentaine est synonyme d'engagement marital, du désir de fonder une famille, etc. ? Ils sont en effet des milliers, à l'instar de Ludovic et d'Aurélien, à avoir décidé de vivre ensemble pour un temps, partageant certains moments du quotidien. Cette histoire paraît peu commune car elle met en scène deux personnes tentant d'organiser un vivre ensemble sans pour autant avoir des intérêts communs ou vouloir construire quelque chose. Ce phénomène, a priori de faible importance sociale, donne une illustration de l'institution du collectif à partir d'individus. Comment des individus qui ne se connaissaient pas avant de choisir de vivre dans un même appartement régulent-ils leurs relations ? Au nom de quoi et sur la base de quelles procédures ? Comment s'opèrent les ajustements nécessaires ? Comment se définit la frontière, partagée et reconnue, entre public et privé, en convivialité et intimité ? Les questions ici soulevées sont, on le voit, de taille, car comment faire cohabiter de façon harmonieuse mais néanmoins lisible par tous des principes hétéronomes de fonctionnement individuel ?